Sud Ouest 11 Mars 2011

Ou comment mettre de la vie dans des toiles

 Les gnous en très grand format.  REPRO MICHEL COSTA   

Les gnous en très grand format. REPRO MICHEL COSTA

Delphine Gonieau expose ses toiles au centre culturel François-Mauriac jusqu’à lundi (1). Cette jeune artiste respire la vie par tous les pores de sa peau. D’ailleurs son exposition s’intitule : « De terre, d’ocre et de peau ». Des nus, des animaux, des peintures, des dessins sur des toiles, des cartons, des papiers…

« Je suis sans cesse à la recherche de transcription d’une attitude et de la lumière, afin de m’en tenir à l’essentiel. J’ai besoin que mes corps et mes sujets ne se figent pas, qu’ils se prolongent au-delà du support, j’ai alors le sentiment de leur donner la vie ». Vernissage ce soir à 19 h 30. La journée de lundi sera réservée aux écoles et à la maison de retraite.

(1) L’exposition est ouverte samedi 12 et dimanche 13 mars de 14 h à 19 h, lundi 15 de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

Cette entrée a été publiée dans Presse. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.